Association des ingénieurs polonais au Canada, branche d'Ottawa Association des ingénieurs polonais au Canada, branche d'Ottawa
Polski
English

Page d'accueil
Statut
Direction de la branche d'Ottawa
Direction générale à Toronto
Histoire de l'association
Devenir membre de l'association
Auxiliaire féminin

AUXILIAIRE FÉMININ DE L'ASSOCIATION DES INGÉNIEURS POLONAIS AU CANADA, BRANCHE D'OTTAWA

40 années de service pour la communauté polonaise canadienne d'Ottawa et pour les institutions charitables en Pologne

Les objectives de l'opération
Histoire de l'Auxiliaire féminin
L'opération de l'Auxiliaire féminin

Auxiliaire féminin vous invite

L'Auxiliaire féminin de l'Association des ingénieurs polonais au Canada (AIPC), branche d'Ottawa, a été formé en 1958. Il regroupe les épouses des membres de l'AIPC et toutes autres femmes qui sont intéressées par des activités charitables et par l'animation de la vie sociale. Depuis sa mise en place, l'organisation a été très effective en menant des actions charitables, telles que la collecte d'argent, de jouets, de vêtements, etc., au profit des orphelinats et des maisons de retraite en Pologne.

Direction:

  • Jadwiga Zarzycka - présidente, tél. 542-2313
  • Weronika Ramik - vice-présidente
  • Beata Braczkowska - trésorière, tél. 830-8410

Si vous êtes intéressés par les actions de l'organisation, veuillez contacter la présidente au numéro ci-dessus.

Les objectives de l'opération

L'organisation a été créée en vue de ranimer la vie sociale des familles des membres de l'Association des ingénieurs polonais au Canada, branche d'Ottawa, et pour organiser diverses activités sociales, culturelles et charitables. Tous ces événements sont ouverts à la communauté polonaise canadienne de la région d'Ottawa.

L'organisation offre, en plus de la possibilité du travail charitable, l'occasion de participer aux conférences, réunions sociales, pique-niques, discussions à propos de sujets actuels, échanges de connaissances et expériences, et principalement, l'occasion de passer du bon temps parmi des amis. Habituellement, ces réunions incluent des discussions, la lecture de poésie ou des échanges de vues tout en appréciant une tasse de thé. Les maris déclarent qu'il y a parfois un peu de « ragotages ».

Haut de la Page

Histoire de l'Auxiliaire féminin

Dès le début de l'AIPC, les épouses des ingénieurs étaient toujours prêtes à aider à préparer tous les événements. L'idée de créer l'Auxiliaire féminin de l'AIPC a été suggérée par le président de l'AIPC de l'époque, M. Władysław Korczyński, et par un autre membre du conseil d'administration, M. Jerzy Rüebenbauer. Ils ont invité 10 femmes, épouses des membres de l'AIPC et d'autres femmes, à participer à une première réunion pour discuter de l'idée. Cette réunion a été tenue le 17 octobre 1958. La décision de créer une organisation officielle sous le nom de « l'Auxiliaire féminin de l'Association des ingénieurs polonais au Canada, branche d'Ottawa » a été prise pendant cette réunion. Les objectifs de l'organisation seraient de rétablir la vie sociale des familles des membres de l'AIPC, branche d'Ottawa, en organisant de diverses activités sociales, culturelles et charitables pour ses membres et pour la communauté polonaise canadienne entière.

Le premier conseil d'administration de l'Auxiliaire féminin s'est composé de trois personnes, et la première présidente était Mme Barbara Grabowska. D'ailleurs, Mme Grabowska est toujours membre du conseil d'administration aujourd'hui, pour l'énième foi. Cela fait déjà 40 ans qu'elle participe activement à l'Auxiliaire féminin! Merci beaucoup. Nous vous souhaitons encore plus de succès!

L'Auxiliaire féminin réunit non seulement les épouses des ingénieurs, mais toutes les femmes qui sont intéressées par des activités charitables et par l'animation de la vie sociale, et particulièrement les épouses des ingénieurs qui ne sont pas membres de l'AIPC. La première réunion officielle de l'organisation a été tenue le 20 janvier 1959, la seconde le 9 mars 1959, pendant laquelle le statut et les arrêtés généraux de l'organisation ont été discutés. Le statut a finalement été approuvé au cours de la première assemblée générale de l'organisation tenue le 5 mai 1959. Ce statut est en vigueur, et reste jusqu'à aujourd'hui sous sa forme presque non modifiée.

L'Auxiliaire féminin existe et fonctionne toujours, et son principal travail repose sur des actions charitables, telles que la collecte d'argent, de jouets, de vêtements, etc., au profit des orphelinats et des maisons de retraite en Pologne. Au cours des années, beaucoup de membres de la communauté polonaise canadienne d'Ottawa ont eu la chance de déguster divers gâteaux délectables et autres délices préparés par l'Auxiliaire féminin à l'occasion de différentes activités spéciales, comme des bals, danses, réunions et conférences.

Le statut offre le droit d'adhésion aux personnes suivantes:

  • les épouses des membres de l'AIPC;
  • toutes les femmes qui travaillent dans l'Auxiliaire féminin depuis sa création;
  • toutes les femmes présentées par des membres de l'Auxiliaire féminin.

Selon la conception initiale, l'Auxiliaire féminin est une organisation sociale sans son propre état juridique, et le statut définit seulement la forme et le mode de fonctionnement de l'organisation. L'assemblée générale annuelle doit approuver tous les changements organisationnels. Le président de l'AIPC, branche d'Ottawa, est invité à participer à l'assemblée générale. L'organisation n'a pas son propre comité de vérification des comptes, et emploie des services du comité de vérification de l'AIPC afin de vérifier les activités annuelles du conseil d'administration et sauvegarder l'application correcte du statut.

Les honoraires d'adhésion ont été toujours nominaux; tous les fonds nécessaires au fonctionnement de l'organisation viennent de collectes occasionnelles ou sous la forme de bénéfices de différents événements, comme les marchés, les bals et les danses. L'Auxiliaire féminin était toujours une petite organisation, le nombre de membres a oscillé seulement entre 18 et 35, mais le nombre de membres qui travaillaient activement ne descendait jamais au-dessous de 20. Nous devrions admirer qu'un si petit groupe puisse réaliser tellement. En dépit de la petite adhésion, l'Auxiliaire féminin a été toujours une organisation très dynamique organisant de nombreuses et diverses activités sociales, culturelles, et charitables.

Haut de la Page

L'opération de l'Auxiliaire féminin

Pendant les premières années de fonctionnement, l'attention particulière a été mise sur l'organisation des conférences, des réunions sociales, des pique-niques, des discussions sur les différents sujets actuels et sur l'échange des connaissances et des expériences (pour ses propres membres, membres de l'AIPC et pour la communauté polonaise canadienne en général). Il faut se rappeler que c'était une période où la vie culturelle d'Ottawa était plutôt inexistante. Le manque de théâtres et d'activités culturelles a été remplacé par des conférences et des réunions sociales. La majorité de membres a eu des petits enfants et ces pique-niques et excursions ont fourni aux parents l'occasion de passer du temps avec leurs enfants tout en créant des amitiés pour la vie entière. Avec le temps, on a ajouté au programme des conférences avec de célèbres canadiens de la vie économique et politique, des présentations de films, des sorties collectives au théâtre, etc.

La première conférence de l'Auxiliaire féminin a été organisée le 10 février 1959, seulement 3 semaines après sa formation. Le premier orateur était dr Tuszyńska et le profit de cet événement a été offert à l'Université Catholique de Lublin en Pologne.

Il est impossible de nommer toutes les initiatives de l'Auxiliaire féminin, mais nous pouvons mentionner certaines d'entre-elles : l'aide à l'école polonaise et au mouvement des scouts polonais à Ottawa, l'organisation de goûtés où l'on invitait les gens à prendre le thé après la cérémonie de la remise de la citoyenneté canadienne, l'aide dans l'organisation des marchés de la paroisse polonaise, l'organisation de la célébration des fêtes nationales polonaises, l'aide aux nouveaux immigrés. L'organisation coopère étroitement avec l'AIPC, branche d'Ottawa, et aide ses membres à organiser diverses activités sociales et culturelles.

Beaucoup de lecteurs de présent document ont probablement participé aux assemblées générales de l'AIPC en 1960 et 1971, aux célébrations du 25ème anniversaire de l'AIPC en 1967 et du 50ème en 1991, et ils gardent d'agréables souvenirs de ces événements. A toutes ces occasions, les préparatifs furent effectués par l'Auxiliaire féminin.

Depuis 1975 l'attention particulière a été mise sur les activités charitables. Le premier orphelinat commandité par l'Auxiliaire féminin est celui de Bartoszewo près de Gostyń, et le suivant est celui de Lucień, tous deux en Pologne. Au cours des années, l'aide a été étendue pour inclure des maisons de retraite, des maisons pour des malades au stade terminal et pour des attardés mentaux en Pologne, institutions dirigées par les sœurs Szarytki, Serafitki et Albertynki.

Pendant plusieurs années, l'organisation envoyait aussi l'argent collecté pendant ses actions charitables aux familles des membres emprisonnés du "mouvement de Solidarité" en Pologne. L'Auxiliaire féminin reçoit chaque année plusieurs lettres des hôpitaux et des maisons de retraite demandant de l'aide à acheter du matériel médical. Le marché annuel de Noël constitue la principale source de revenus de l'organisation.

Il est important de souligner que tous les succès des activités charitables de l'Auxiliaire féminin sont les résultats du soutient continu de la communauté polonaise canadienne d'Ottawa.

Des réunions régulières et les occasions pour prendre le thé, se présentent toutes les 4 à 6 semaines au domicile des différents membres. Comme n'importe quelle organisation, l'Auxiliaire féminin a vécu des moments parfois difficiles. Mais grâce à l'enthousiasme continuel de ses membres, il a toujours surmonté ses problèmes. Au cours des années, sa contribution à la vie sociale de la communauté polonaise canadienne reste exceptionnelle.

Au fil du temps, l'Auxiliaire féminin a évolué d'une organisation subsidiaire à une organisation indépendante avec son propre programme. L'Auxiliaire féminin est membre du Congrès Polonais Canadien et collabore activement avec d'autres organismes féminins de la région d'Ottawa, principalement avec la Fédération des femmes polonaises canadiennes, branche no 8 à Ottawa. Il est également membre de la "Fédération mondiale des femmes polonaises" ("Światowe Zjednoczenie Polek"). En dépit des nombreux changements au cours des dernières années, il apparaît clairement que l'Auxiliaire féminin soutiendra toujours l'Association des ingénieurs polonais au Canada, aussi longtemps qu'elle existera.

La direction de la branche de l'AIPC remercie sincèrement "ses dames" pour leur aide et soutient permanent au cours des années.

La direction de la branche


Basé sur « Histoire de la branche d'Ottawa de l'Association des ingénieurs polonais au Canada, 1941-1991 », préparée par Antoni Świderski, ing. et Wojciech Remisz, ing. et publiée en 1991. Le chapitre concernant l'Auxiliaire féminin préparé par Maria Zielińska. Traduit par Karyna Zielińska.

Haut de la Page